Retour à l'accueil de Fou de monnaies

Fou de monnaies

 < AccueilNouveautés | Plan du site | Ma collection | Liens | Contact | See this page in English >

 

 

LA COURONNE D'ANGLETERRE

Couronne impériale britannique

La couronne impériale britannique

Cette page était préalablement consacrée à la couronne de Saint Edouard, qui a théoriquement dû servir au cours de la cérémonie du couronnement de la reine Elisabeth II en 1953. Cependant, sur la plupart des photos de la reine que l'on peut voir dans cette page, ce n'est pas la couronne de St Edouard que la reine porte mais la couronne impériale d'apparat (sic).

Je dois donc ajouter à cette page une description de la couronne impériale britannique ou couronne impériale d'état, et expliquer l'usage qu'il en est fait et ce qui la distingue de la couronne d'Angleterre proprement dite ou couronne de Saint Edouard.

L'argument qui prévaut le plus souvent pour justifier cette substitution subtile de l'une par l'autre, c'est que la première (couronne de St Edward) pèse 2 kilos, tandis que la seconde (couronne impériale) pèse moins d'un kilo (0.910 kilogrammes). Ce serait donc par pure commodité, pour son confort, que la reine porte de préférence la couronne impériale. Il n'est pas certain que cette raison soit la seule. En effet, la couronne d'Angleterre est le symbole de la souveraineté de la reine sur les seuls sujets Britanniques, tandis que la couronne impériale est le symbole de la souveraineté de la reine sur tous les sujets de l'ancien empire britannique, qu'ils soient Anglais, Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, etc. Et, bien que le Commonwealth ne soit plus l'Empire, les liens entre ses pays membres sont encore solides.

Voici enfin comme promis la description détaillée de la couronne impériale :

Cette dernière date de 1937, c'est donc la plus récente et elle n'a que 77 ans, tandis que la couronne de Saint-Edouard date de 1661 et a 353 ans d'âge. On peut imaginer les frissons qui parcouraient l'échine de celles et ceux qui ont porté cette « relique » sur leur tête ; quelle lourde responsabilité ce devait être si jamais ils la laissaient choir et quel présage horrifique ce serait !

La couronne impériale est assez similaire dans sa forme aux précédentes couronnes créées pour les monarques anglais, notamment la couronne faite en 1838 pour le couronnement de la reine Victoria. La couronne impériale est en or, elle présente une base circulaire plutôt ovale que ronde surmontée de quatre croix pattées alternant avec quatre fleurs de lys. Les quatre croix pattées sont elles-mêmes surmontées de deux arcs eux-mêmes surmontés d'une croix pattée centrale au sommet de la couronne. L'intérieur est garni d'une toque de velours pourpre ourlée d'une précieuse bande de fourrure d'hermine. Les fleurs de lys, historiquement attributs de la royauté française, sont sans doute une allusion à cette période inouïe de l'histoire où le roi d'Angleterre Henri VI parvint à être également roi de France.

La couronne impériale, si elle est plus légère que la couronne de Saint-Edouard, n'est cependant pas moins précieuse que sa consœur, car elle se compose de pas moins de 2868 diamants, de 273 perles, de 17 saphirs, de 11 émeraudes et de 5 rubis. Les perles appartinrent à Elizabeth I, dit-on. Et certaines des plus grosses pierres précieuses ont fait parler d'elles dans l'histoire. Il y un saphir au milieu de la croix qui surmonte la couronne qui a appartenu à Saint Edouard. L'énorme rubis serti dans la croix pattée sur l'avant de la couronne aurait appartenu au Prince Noir, célèbre fils du roi Edouard III d'Angleterre. La couronne impériale comporte encore, serti sur sa base, le fameux Cullinan II de 317 carats, provenant du plus gros diamant jamais trouvé en Afrique du Sud, et le saphir des Stuarts, de 104 carats.

La couronne impériale n'est portée par la reine Elisabeth II qu'assez rarement, à l'occasion des cérémonies du jubilé par exemple ou une fois l'an, à l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire. Pour la petite histoire, il est arrivé que la reine prenne son petit déjeuner et lise les journaux la couronne sur la tête, pour s'habituer à son poids et être plus à l'aise au moment de paraître en public !

Enfin, quand elles ne servent pas à une cérémonie, les différentes couronnes rejoignent les bijoux de la Couronne et sont exposées à la Tour de Londres, pour le plus grand bénéfice des touristes qui ont le privilège de la visiter.

 

La couronne de Saint Édouard est l'un des joyaux de la couronne britannique. Depuis la Restauration, c'est la couronne officielle exclusivement utilisée lors du couronnement d'un nouveau monarque. Elle fut réalisée en 1661 pour le couronnement du roi Charles II, rétabli dans ses fonctions, étant donné que la couronne originale fut détruite pendant la guerre civile anglaise par ordre d'Oliver Cromwell. Cette couronne tient son nom du fait qu'elle contient de l'or provenant de la couronne de Saint Édouard le Confesseur, un monarque anglais qui régna au onzième siècle. Cette précieuse couronne est également constituée de perles d'une parure que possédait la reine Élisabeth I. Traditionnellement, c'est la couronne utilisée pour couronner le souverain, mais la reine Victoria et Édouard VII choisirent de ne pas être couronnés avec cette couronne parce qu'elle pèse 2.155 kg : ils choisirent d'être couronnés avec la couronne de l' État Impérial, plus légère.

Le design comprend une base contenant quatre croix pattées alternant avec quatre fleurs de lis, au-dessus desquelles se trouvent deux arches surmontées d'une croix. Au centre il y a un dessus en velours fini par une bordure d'hermine (fourrure précieuse). La couronne est faite d'or massif et sertie de 444 pierres précieuses. Autrefois, elle était sertie de bijoux loués pour le couronnement, ensuite la couronne était démontée, ne laissant que la structure. Cependant, en 1911, les bijoux utilisés furent placés de manière permanente. La couronne de Saint Édouard a servi notamment au couronnement du roi George V en 1911. De manière générale, la couronne anglaise symbolise l'autorité royale et est abondamment représentée sur les blasons, les insignes, et bien sûr les monnaies, que ce soit au Royaume-Uni ou dans le Commonwealth.

 

 

La reine Élisabeth II portant la couronne impériale britannique lors de son couronnement en 1953.

 

 

La reine Élisabeth II portant la couronne impériale britannique lors de l'anniversaire de ses 80 ans, en 2006.

 

Joyaux de la Couronne
Couronne anglaise

 

L'acteur Rowan Atkinson (alias Mister Bean)

couronné roi d'Angleterre,

image extraite du film Johnny English,

parodie de James Bond.

 

Couronne impériale britannique

 

 

 

 

 

Couronne impériale, donc !

 

Revers d'une pièce de 5 pounds commémorative du couronnement d'Elizabeth II, datant de 2013, représentant la couronne impériale d'Etat (Imperial State Crown).

 

 

Revers d'une couronne australienne de 1937, en argent, représentant la couronne d'Angleterre stylisée.

 

 

Revers d'une couronne anglaise de 1928, époque George V, en argent, avec gravure représentant la couronne d'Angleterre stylisée.

 

 

Pièce de Chypre, en argent, datant de 1928, avec gravé sur son avers le buste du roi George V portant la couronne d'Angleterre.

 

 

Diverses pièces de monnaie en argent portant la gravure de la couronne d'Angleterre.

 

 

Quelques monnaies en bronze portant la gravure de la couronne d'Angleterre.

 

 

< Accueil | Plan du site | Archives | LiensNouveautés | Contact | 

Page créée le samedi 1er octobre 2005 | Dernière actualisation de la page : dimanche 4 mai 2014

 

 
 

Copyright © Fou de monnaies, 2005-2015